La mouche

 

 

 

Expressions avec le mot « mouche » 

(source Wikipédia)

 

 

 

Faire mouche : au tir, atteindre le centre de la cible. Le point noir au centre d’une cible s’appelle « la mouche », d’où l’expression. Par extension au figuré, lors d’une discussion, prononcer une réplique qui atteint nettement son but (argument convaincant, propos volontairement blessant, ou au contraire encourageant, etc.).

 

Fine-mouche : personne habile.

 

Gobe-mouche : benêt.

 

 

 

 

 

Macrophotographie Photographie Nature Artistique Macrophotographie Macrophotography mouche

 

 

 

 

Mouche du coche : en référence à La Fontaine, personne persuadée de son importance, s’imposant et gênant l’effort d’autrui.

 

Ne pas faire de mal à une mouche : être sans aucune méchanceté, inoffensif.

 

Pattes de mouche : écrire avec de petits caractères. Au Québec, avoir une écriture difficile à lire.

 

 

 

 

 

Macrophotographie Photographie Nature Artistique Macrophotographie Macrophotography mouche

 

 

 

Prendre la mouche : s’offusquer, pour un prétexte souvent futile.

 

Quelle mouche l’a piqué ? : il est devenu fou.

 

Regarder voler les mouches : ne pas être attentif.

 

 

 

 

 

Macrophotographie Photographie Nature Artistique Macrophotographie Macrophotography mouche

 

 

 

 

Tomber comme des mouches : avoir un fort taux de mortalité.

 

Entendre une mouche voler : avoir du silence

 

Un motif moucheté : un motif fait de pleins de petits points

 

 

 

 

 

Macrophotographie Photographie Nature Artistique Macrophotographie Macrophotography mouche

 

 

 

 

Mouche à merde : qualificatif péjoratif pour désigner une personne (souvent un enfant) harassante par ses demandes incessantes ou sa présence envahissante.

 

Enculer les mouches (vulgaire) : se perdre dans des détails inutiles, on dit aussi plus élégamment sodomiser les diptères ou se livrer à des mœurs contre nature avec les diptères. On peut tout aussi élégamment employer le terme diptérophile. Citation : « Il y a deux façons d’enculer les mouches : avec ou sans leur consentement. » Boris Vian.